La magie du marketing de Noël, quels incontournables pour les entreprises ?

Partager

Si Noël est toujours l’occasion de voir les rues illuminées, c’est aussi un moment pour observer les va-et-vient d’acheteurs les mains remplies de nombreux paquets. Cependant, cette période est aussi un moment privilégié pour les marques et les commerçants. Ils redoublent d’imagination afin de proposer des stratégies marketing toujours plus inventives et accrocheuses dans le but de nous transporter au cœur de la magie de Noël. En effet, cette période des fêtes de fin d’année est précieuse pour les commerçants car ils réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires annuel. Les stratégies marketing doivent donc être pensées et mises en œuvre afin de s’accommoder au mieux à cette époque de l’année et aux cibles visées. Pour cela, les marques vont réutiliser l’ensemble des codes de Noël dans leurs publicités, les vitrines des magasins ou encore sur leurs emballages des produits, afin d’implicitement pousser le client à l’achat. Aussi, les habitudes des consommateurs évoluent et de nouvelles tendances apparaissent. Quelles sont aujourd’hui les stratégies marketing des marques qui nous guident dans nos achats et les nouvelles tendances qui rythment la période des fêtes ?

La publicité : une véritable stratégie marketing pour les marques


Une ambiance chaleureuse au coin du feu, des réunions de familles, de nombreux cadeaux sous le sapin, de la neige, de la féérie… sont quelques exemples des codes de Noël que les marques ont bien compris qu’elles devaient intégrer à leurs messages. Les publicités à cette période exploitent au maximum ce qui, dans l’esprit des consommateurs, reflète au mieux l'ambiance des fêtes de fin d’année. D’ailleurs, c’est la marque Coca-Cola qui, en 1931, a fini par populariser le fameux Père Noël rouge devenu dès lors l’emblème de la marque au moment de Noël. Utiliser le Père Noël était alors à l’époque une stratégie marketing pour booster leurs ventes qui n’étaient pas très importantes au moment de la saison hivernale. Aujourd’hui encore, le Père Noël reste un argument fort de vente pour les marques. Mais Coca-Cola n’est pas la seule à utiliser des symboles de Noël comme les réunions de famille, la gaîté ou le Père Noël dans ses publicités. La marque agroalimentaire Ferrero, qui ne commercialise désormais que ses Ferrero Rocher en Hiver et plus particulièrement au moment des fêtes, use des codes de Noël dans ses publicités et joue sur l’émerveillement du consommateur. Finalement, la stratégie est de jouer avec l’émotion du téléspectateur qui associe bien souvent la période de Noël à la joie et au bonheur, un peu sur le thème des films de Noël que l’on peut apprécier à la même période.



La stratégie de publicité est aussi associée au traditionnel catalogue de Noël des grands magasins de jouets sur lesquels les enfants passent généralement des heures à corner, découper et déchirer bon nombre de pages à la recherche du ou des cadeaux parfaits. Ces catalogues sont une tradition accompagnée de la lettre au Père Noël et ça, les marques l’ont bien compris. Les distributeurs de jouets réalisent en effet près de 35% de leur chiffre d’affaires sur la période de Noël.
On constate donc qu’adapter son marketing et sa communication à une période donnée peut être rapporteur d’affaires. Il est donc important pour une entreprise de prévoir un plan de communication sur le long terme afin de construire la meilleure stratégie marketing possible en fonction d’une période donnée. ESCadrille Toulouse Junior Conseil se propose d’accompagner les entreprises dans la construction d’un plan de communication pouvant répondre à ces problématiques.

Les marques usent d’autres opérations marketing


La publicité n’est pas la seule manière pour les marques et les commerçants de tirer profit de la période de Noël. Les stratégies marketing sont aussi apparentes directement dans les boutiques. Bien souvent lors de la période des fêtes, les rues, habillées de leurs scintillantes lumières, cohabitent avec des vitrines aux couleurs de Noël. Les vitrines des grands magasins parisiens tels que Les Galeries Lafayette ou Printemps sont une tradition très appréciée des touristes comme des locaux. Chaque année leurs concepteurs redoublent d’imagination pour proposer des vitrines toujours plus originales et d’une réelle beauté. Les plus petites boutiques mettent elles aussi en place des vitrines aux couleurs de Noël ou des installations éphémères à l’extérieur de leur magasin afin de susciter l’envie chez les clients. Les produits sont souvent habillés d’un packaging de Noël dans le but de toucher 100% des consommateurs car celui qui achète le produit pour l’offrir est aussi directement touché par cette stratégie marketing, finalement. Aussi, les jeux concours sous la forme de calendriers de l’Avent sont de plus en plus répandus et utilisés par de nombreuses marques qui offrent ainsi des cadeaux durant tout le mois de Décembre attirant, de fait, toujours plus de clients.
Le secteur de l’alimentation fait recette à Noël. En effet, les Français prévoient en moyenne un budget de 130€ pour leur repas de Noël et les professionnels du secteur l’ont bien compris. C’est notamment le cas pour les chocolateries qui sont un incontournable des fêtes. Elles regorgent d’idées afin de proposer des sculptures en chocolats, des bûches de Noël et autres petites gourmandises en vitrine dans le but d’attirer l’œil du client. Le chocolat est en effet un vecteur de croissance car certaines grandes enseignes de distribution réalisent près de 3,4% de leur chiffre d’affaires à Noël. En dehors du chocolat, la promotion en magasin des produits phares de Noël, comme le chapon, la dinde, le foie gras, le saumon ou encore les escargots, fait rage. On les retrouve sur des stands dédiés, dans les grandes surfaces notamment, et en première page des magazines culinaires. Enfin, l’un des autres incontournables de Noël reste le champagne, qui représente 1,5% des ventes du secteur de l’alimentation, soit 3 et demi fois plus qu’en dehors de la période des fêtes.

Les nouvelles tendances des consommateurs à Noël


La période de Noël est bercée par l’effervescence et l’impatience de beaucoup de consommateurs. Entre les marchés de Noël où l’odeur du vin chaud nous emporte, les vitrines des petits et grands magasins aux illuminations éclatantes et internet qui multiplient les offres alléchantes, la tentation est grande. Pour une majorité de Français, cette période rime avec l’achat d’un ou plusieurs cadeaux pour ses proches. Souvent des cadeaux plus chers que le reste de l’année en cette période un peu spéciale.
Ainsi, un budget conséquent est alloué à cette saison. Pour Noël 2018, le budget moyen des français sera de 571 euros contre 749 euros en 2017 selon une enquête Cofidis sur le budget des Français pour Noël. Une baisse donc significative de ce budget qui peut notamment s’expliquer par un contexte économique moins favorable. Néanmoins, bien que les consommateurs soient plus prudents dans leurs dépenses à cette période, on note que le nombre de cadeaux moyen sera de 8,5, ce qui est en hausse par rapport à l’an dernier. Toutefois, la magie de Noël rattrape bien vite ces consommateurs qui, même avec un budget moins important, regorgent d’idées afin de limiter les frais tout en se faisant toujours plaisir. Pour cela, les périodes de promotions sont pour 36% (sondage Ma Réduc) des Français l’occasion de faire ses achats de Noël. L’arrivée de la tendance du Black Friday en France ces dernières années contribue à cela. Le Black Friday est une tradition aux États-Unis qui intervient au lendemain de Thanksgiving et amorce les achats de Noël outre Atlantique. C’est d’ailleurs le jour le plus rentable pour les commerces. Ainsi, depuis quelques années, cette tendance émerge en France et permet de faire de belles économies sur les premiers achats de fin d’année. D’ailleurs, 66% des Français achètent leurs cadeaux avant le début du mois de Décembre.
Enfin, les Français se laissent séduire par d’autres nouvelles tendances. Parmi elles, la mode du « Do-It-Yourself » (DIY) est en pleine expansion. Confectionner soi-même ses cadeaux ou sa décoration de Noël tout en réduisant les coûts est une pratique de plus en plus répandue. De nombreux ateliers DIY connaissent d’ailleurs un grand succès à la période des fêtes, signe d’un véritable engouement pour cette tendance. On peut aussi citer la consommation collaborative qui séduit aujourd’hui environ un tiers des français. Ce modèle permet de consommer malin en achetant des jouets d’occasion, en ayant recours au troc par exemple, ce qui permet d’optimiser au mieux le budget de fin d’année.

Les Français, l’économie collaborative & Noël

On reproche parfois à Noël d’être devenue une fête trop commerciale. Il est vrai que les consommateurs achètent toujours plus de cadeaux mais avec les nouvelles tendances, on constate une volonté d’acheter plus malin ou de faire soi-même. Enfin, les marques et leurs stratégies marketing participent à l’émerveillement des petits et grands en rappelant que cette fête est joyeuse et féerique et que c’est aussi un moment privilégié pour que chacun puisse se prêter un peu à rêver.