Les éco-entreprises, encourager la transition écologique des entreprises

Partager

Parler du dérèglement climatique comme d’un simple fait d’actualité serait sous-estimer son impact sur les choix politiques et entrepreneuriaux d’aujourd’hui. Véritable enjeu du XXIème siècle, celui-ci apparaît comme une nouvelle donne pour l’économie mondiale et ses acteurs. Parmi eux, les entreprises figurent comme un maillon essentiel dans la lutte contre le changement climatique. Aujourd’hui, le développement des éco-entreprises, qui encouragent la transition écologique, n’est plus un idéal mais une réalité. Ainsi, la France voit chaque année se développer de plus en plus d’entreprises sensibles aux questions environnementales sur son territoire. Malgré tout, face aux risques encourus par de telles transformations stratégiques et à leur coût, beaucoup n’osent pas encore franchir le cap.

Une prise de conscience

Face aux récents évènements, nul ne peut désormais ignorer l’importance d’une transformation profonde de nos habitudes et de nos modes de fonctionnement. Parmi eux, la démission du Ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, symbole d’un engagement fort pour l’environnement depuis près de 30 ans, ou encore l’engouement autour des différentes « Marches pour le climat » dans tout le pays, auxquels s’ajoute le cri d’alerte de nombreux scientifiques sur un temps d’action restant très limité. Les entreprises sont à ce titre l’un des acteurs clés de la mise en œuvre de ces transformations, mais certaines peinent aujourd’hui à trouver les moyens et stratégies adéquats pour réaliser cette transition, malgré une envie profonde de changement. Néanmoins, celles et ceux qui ont choisi de suivre la démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) constatent une nette amélioration de leurs performances à court et à moyen termes. En décembre 2017, le manifeste « Osons Demain » a regroupé plus de cent dix-sept grands chefs d’entreprise appelant à « une véritable transition écologique » dans leur société, soulignant son importance et encourageant tout un chacun à faire de même. En effet, l’engagement de telles entreprises est un signe fort, tant longtemps la question de la productivité et des coûts liés à de telles transformations a pu freiner les comités de direction dans l’adoption de démarches plus écoresponsables.

Qu’est-ce qu’une démarche RSE ?

C’est véritablement le rapport Brundtland, daté de 1987 et publié par la Commission mondiale sur l’Environnement et le Développement des Nations Unies, qui a ouvert la voie aux premières réflexions sur des démarches écoresponsables. C’est toutefois dans les années 2000 que cette volonté trouve un écho en entreprise avec l’instauration de la démarche RSE. Plus récemment, les pouvoirs publics ont encouragé une véritable transition écologique, notamment avec la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV). Cette loi permet entre autres aux entreprises de bénéficier d’un coût de l’énergie réduit afin d'accroître leurs performances de croissance durable.


3 atouts d'une démarche RSE

Les aides se multiplient désormais pour aider à cette transition (fig.3). On peut notamment souligner l’engagement de la banque d’investissement française Bpifrance qui propose des prêts à long et moyen termes afin d’aider les entreprises à financer leur développement écoresponsable. Aussi, les entreprises qui souhaitent motiver leurs collaborateurs vers une démarche de transition écologique peuvent les inciter à se déplacer à vélo et ainsi leur proposer une indemnité kilométrique exonérée de cotisations sociales. La mise en place d’une démarche RSE permet aussi de motiver ses collaborateurs (fig.1) à adopter une démarche écoresponsable au sein de la société, dans l’idée de respecter la diversité et tous les acteurs de l’entreprise. Cédric Fillion, Responsable Environnement Sécurité de Petit Bateau, a lancé une grande action de sensibilisation aux risques domestiques dans son entreprise et explique que « les retours des salariés sont très positifs ». Cette initiative instaurerait effectivement un climat positif au sein de la société ce qui mènerait alors à plus de productivité. La démarche vers une transformation en éco-entreprise montre des résultats satisfaisants. Selon France Stratégie, les entreprises suivant une démarche RSE ont augmenté leurs performances de 13% par rapport à leurs concurrents car elles attirent de nouveaux investisseurs écoresponsables (fig. 2) et une nouvelle clientèle plus soucieuse du respect de l’environnement comme pour l’entreprise CÉMOI. En effet, cette entreprise s’est lancée depuis deux ans maintenant dans ce qu’elle appelle la « transparence cacao » qui traduit une volonté de s’engager durablement sur les questions écologiques en entreprise. Enfin, cette démarche peut permettre la réalisation d’économies en réduisant la consommation énergétique de la société.

Pourquoi choisir ESCadrille ?

ESCadrille Toulouse Junior Conseil est une association loi 1901 qui évolue au sein de Toulouse Business School. TBS a de plus en plus à cœur d’inclure les thématiques environnementales dans ses programmes et son développement, et a pour objectif principal de former des étudiants conscients des enjeux écologiques afin de répondre au défi environnemental en entreprise une fois sur le marché du travail. ESCadrille Toulouse Junior Conseil, forte d’une expérience de plus de 40 ans et d’une équipe de 34 étudiants sensibles aux questions de transition écologique par leur formation et leurs valeurs, se positionne donc dans cette démarche en proposant à ses clients différentes solutions. Nous réalisons des Business Plan afin d’optimiser la stratégie de développement de l’entreprise vers plus d’écoresponsabilité, tout en étudiant la faisabilité du projet et la viabilité financière des transformations envisagées. L’analyse des risques et des opportunités est au cœur de l’étude afin de proposer à nos clients la meilleure approche possible. ESCadrille réalise aussi des études de marché pour cerner une nouvelle clientèle et connaître l’impact de telles transformations sur l’image de l’entreprise et les opportunités de nouveaux marchés. Enfin, notre Junior-Entreprise peut travailler sur l’élaboration d’un plan de communication, dans le but, par exemple, de relayer les avancées de l’entreprise en matière de RSE afin de la rendre plus attractive.


Finalement, la pertinence des éco-entreprises devient de plus en plus probante, et les opportunités offertes par une transition écologique ne sont plus à démontrer. L’accompagnement des entreprises dans ces démarches est aujourd’hui plus accessible et permet de faciliter la transition pour les sociétés qui souhaitent apporter leur pierre à l’édifice du grand défi climatique.


L'entreprise au défi du climat

L’entreprise au défi du climat
Frédéric BAULE, Xavier Becquey, Cécile RENOUARD - Editions de l’Atelier.
« Face à ce défi climatique et à l’épuise­ment de l’ensemble des ressources fournies par la Terre, les entreprises sont placées devant un dilemme : faut-il attendre une invention scienti­fique qui résoudrait comme par miracle le problème, laisser les États et les ONG réparer les dégâts d’une production qui n’aurait pas les moyens de se décarboner, ou commencer dès maintenant à agir au sein même des lieux où se crée la richesse ? »