L'audit-conseil, voie d'excellence pour les Junior-Entrepreneurs

Partager

Le 25 Juin dernier, 3 de nos membres ont reçu leur lettre de mission Auditeur-conseil délivrée par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE) après 3 tours de recrutement et une sélection drastique, cette certification prestigieuse est l’aboutissement de l’expérience de Junior-Entrepreneurs. Revenons sur leurs missions et leur parcours.

La mission et les compétences des auditeurs-conseil

« Junior-entreprise » est une marque déposée par la CNJE. Si un cabinet de conseil étudiant souhaite se revendiquer de la marque, il doit se soumettre à un audit annuel approfondi qui attestera de son expertise, c’est là qu’interviennent les auditeurs-conseil.

Les auditeurs-conseil mènent ces campagnes d’audits et sont les porte-étendards de la CNJE ; bénévolement, pendant leurs week-ends libres, les auditeurs-conseil sillonnent toutes les Junior-Entreprises de France. Ces experts auditent des JE en tous points différentes de ce qu’ils connaissent, et font preuve d’analyse et d’esprit critique pour appréhender l’environnement de la structure. Ensuite, toute la journée, ils auditent la conformité de cette dernière avec les exigences de la marque « Junior-Entreprise », le respect du cadre légal et réglementaire, la qualité des études et les conseillent dans l’amélioration de tous leurs processus.

Les deux dimensions « audit » et « conseil » sont complémentaires, puisque la première sert à protéger la marque en garantissant que les structures adoptent une gestion désintéressée mais un système de management de la qualité irréprochable. Le second pan « conseil » permet aux Junior-Entreprises de progresser et de se développer grâce aux conseils de l’auditeur expérimenté. Une recette qui fonctionne depuis 1992 date de la première campagne d’audit.

L’auditeur-conseil qui doit s’adapter rapidement à la structure et porter sur elle un regard macroscopique développe sa capacité à prendre du recul, l’ouverture d’esprit mais gagne aussi en assurance, pédagogie et polyvalence. Autant de compétences que nous serons à même de réinvestir dans l’accompagnement d’un client.

Félicitations à Tom Henry, Louis Lemercier et Amaury Blondel ainsi qu’aux 24 autres junior-entrepreneurs pour leur certification Auditeur-Conseil Organisationnel et merci à la Confédération Nationale des Junior-Entreprises et à EY Careers pour leurs formations dispensées.

Ce titre témoigne de la qualité et du professionnalisme dont sont capables les membres de notre équipe qui sont à même de vous accompagner pour vous lancer avec une étude de marché ou un business plan, de diagnostiquer votre structure (prestations en ressources humaines) ou encore vous accompagner dans votre transition digitale.

Des épreuves très sélectives

Lors des congrès régionaux et au congrès national organisés par la CNJE, plusieurs centaines de junior-entrepreneurs passent un test écrit qui évalue leurs connaissances sur des sujets précis comme le mouvement des junior-entreprises, l’évolution du cadre légal ou encore la méthode calculatoire des cotisations sociales. À l’issue de ce test corrigé dans la journée, une première sélection est effectuée et les candidats sont mobilisés le jour même pour un oral qui vise à évaluer leur capacité analytique, pédagogique et opérationnelle, entre autres.

Environ soixante candidats seulement sont ensuite retenus pour participer au Week-End de Formation des Auditeurs (WEFA) à Paris. Lors d’un week-end intense, ils enchaînent sans interruption les formations des partenaires tel que le cabinet de conseil EY et des membres de la CNJE. Enfin, les candidats sont évalués en situation réelle, ils auditent et conseillent une JE fictive dans l’amélioration de ses différents processus : activité commerciale, gestion des ressources humaines, stratégie et pilotage, etc.

Une fois passé cet ultime tour de recrutement avec succès, les heureux élus reçoivent un appel de la CNJE qui leur délivre leur lettre de mission d’auditeur-conseil mais l’aventure ne fait alors que commencer.

Un investissement de longue date

L’investissement d’ESCadrille pour l’audit-conseil est une politique de longue date. Chaque année, tous les membres de la Junior-Entreprise s’entraînent et passent les tests de sélection. Une stratégie qui porte ses fruits puisque ESCadrille compte un certain nombre d’auditeurs-conseil depuis plusieurs années qui ont ensuite continué vers un projet professionnel similaire. On peut ainsi citer Laura Nguyen (2015, auditrice chez EY), Théo Terreyre (major de promotion 2016, M&A à KPMG), Romain Tanguy (ancien président de la CNJE, 2017, Performance Improvement chez EY), Dimitri Da Silva (auditeur sénior, 2017, auditeur chez EY) et bien d’autres encore.

« Être auditeur-conseil pour la CNJE m’a fait gagner en capacité analytique, j’y ai notamment appris une démarche méthodologique qui s’applique dans le monde professionnel me permettant d’être adaptable rapidement et parfois plus efficace que des personnes avec plus d’ancienneté dans l’entreprise. L’ouverture d’esprit est également importante, rencontrer des écoles et des junior-entreprises de tous horizons m’a fait gagner en maturité et en créativité pour ce qui est de l’optimisation des processus internes. »

Dimitri Da Silva

Vous souhaitez en savoir plus sur les Junior-Entreprises et le mouvement ? N'hésitez pas à lire notre Guide sur les Junior-Entreprises !