Gagner en visibilité grâce au digital

Partager

Le développement des technologies de communication a permis l’essor des espaces numériques, comme par exemple l’apparition des terminaux mobiles ou encore l’accès à un réseau connecté de plus en plus rapide et puissant. Le digital est devenu un enjeu pour les entreprises qui y voient une opportunité de gagner en visibilité car ce nouvel espace tend à prendre une part de plus en plus importante dans le quotidien des consommateurs. ESCadrille vous propose un article qui vous donne quelques pistes simples à mettre en application afin de tirer parti du numérique.


Proposer une continuité entre les services en magasin et en ligne pour un consommateur de plus en plus connecté

Aujourd’hui internet est la première source d’informations avant achat pour 56% des consommateurs selon une étude réalisée par IBM conjointement avec le Boston Consulting Group. Une pratique d’achat de plus en plus courante chez les consommateurs que l’on appelle web to store. Concrètement, le client avant de se rendre sur un point de vente, va réaliser une recherche sur internet afin de trouver des informations complémentaires comme l’adresse, les horaires d’ouverture ou encore les disponibilités du produit. Cette pratique a été rendue possible avec l’explosion de la mobilité des consommateurs grâce à leur accès immédiat à internet via leur smartphone.

En découle le concept d’omnicanal qui désigne les pratiques marketing qui ont pour but de fluidifier le parcours d’achat du consommateur entre les plateformes digitales et le magasin afin de maximiser l’expérience client. Cette notion est prise au sérieux par les grandes enseignes ou les commerçants de proximité qui ont tout intérêt à optimiser leur parcours d’achat pour offrir les services les plus aboutis au client.

Bien que 61% des familles restent monocanal dans leurs pratiques d'achats pour tout ce qui concerne l’alimentation, c’est-à-dire qu’elles privilégient le parcours traditionnel du consommateur : du domicile à la boutique, une part croissante de consommateurs hyper connectés (39%)a de plus en plus recours à internet pour optimiser son temps de shopping. Par exemple, un client peut très bien, pour une course occasionnelle, vérifier grâce à un moteur de recherche la présence d’un service de pressing près de son lieu de travail ainsi que ses heures d’ouverture.

Omnicanal


Comment être visible sur internet ?

L’intérêt croissant que les consommateurs portent à la recherche d’informations en amont de l’acte d’achat pousse les entreprises à se doter d’un site internet plus ou moins abouti ou à se référencer sur les annuaires d’entreprises et de commerçants comme Google My Business.

On distingue deux types de site internet : les sites vitrines et les sites e-commerce. Le site vitrine est une plateforme en ligne qui a pour but de présenter les services de l’entreprise ou ses produits. L’objet de ce site est purement informatif et permet à l’internaute d’obtenir en un minimum de temps toutes les informations disponibles sur le produit et l’entreprise. C’est en quelque sorte la plaquette commerciale de l'entreprise.

Le site e-commerce est une version différente du site vitrine dans le sens où il propose au consommateur la possibilité d’acheter en ligne le produit ou le service. Cependant, avec la démocratisation des pratiques omnicanales des commerçants, de plus en plus de sites proposent des services en ligne comme la possibilité de réserver le produit en ligne et de le récupérer en magasin, pratique que l’on appelle click and collect.

Pour créer votre site internet, plusieurs options s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez le créer vous même en utilisant un CMS (Content Management System). Les plus connus sont :

L’autre option est de passer par une agence de communication qui a les compétences pour vous accompagner dans la conception et la réalisation de votre site. Nous vous recommandons cette option, notamment pour la création d’un site e-commerce infiniment plus complexe à réaliser qu’un site vitrine, les enjeux étant différents.

Les annuaires d’entreprises et de commerçants sont des services proposés par les moteurs de recherche afin d'offrir aux commerçants de référencer leur boutiques. Le plus célèbre d’entre eux est celui de Google, Google My Business, qui permet au commerçant de créer une fiche de son entreprise afin que celle-ci apparaisse dans les recherches des internautes. Par exemple, un fleuriste toulousain qui crée sa fiche Google My Business apparaît dorénavant sur la carte de Toulouse au côté des autres fleuristes toulousains référencés.

Map-GoogleMyBusiness

Si l’on reprend l’exemple de l’employé qui cherche à offrir un cadeau occasionnel en sortant du travail celui-ci obtient grâce à cette fiche la localisation du fleuriste le plus proche ainsi que les horaires d’ouverture. Google My Business est donc une solution gratuite qui ne peut que être bénéfique pour votre activité, voici un tutoriel afin de créer optimalement votre fiche pour votre entreprise.


Référencer son site internet

Avoir un site internet permet de gagner en visibilité à la condition que son contenu soit optimisé pour les moteurs de recherche. On parle alors de SEO pour Search Engine Optimization qui signifie littéralement optimisation pour les moteurs de recherche. Pourquoi s’en soucier ? Parce qu’en fonction de la pertinence de votre page, le moteur de recherche décidera de l’afficher en première page de résultats ou deuxième, etc. De plus, il est essentiel que le moteur de recherche saisisse bien l'objectif de votre page pour qu’il positionne votre page en fonction de la requête de l’internaute. Ainsi, les problématiques en lien avec le SEO sont essentielles puisque une page optimisée est synonyme de trafic d’utilisateurs réellement pertinent pour votre activité.

La première chose pour optimiser sa page est de choisir les bons mot-clés : ceux qui correspondent le mieux à votre produit ou service. Le but est de créer pour chaque produit de votre entreprise une page qui le présente en reprenant des mot-clés que l’on appelle LSI Keywords (Latent Semantic Indexing). Ces mots-clés sont sémantiquement en lien avec le mot-clé principal de la page. Ce sont des mot-clés qui apparaissent fréquemment dans un même contexte.

Un exemple ? Le mot cars a 5 significations différentes sur les moteurs de recherche :

  • cars = voiture ;
  • Cars = le film de Pixar ;
  • CARS = Canadian Association for Rallye Sports ;
  • CARs = Canadian Aviation Regulations ;
  • (The) Cars = 70’s American music band.

Comment un moteur de recherche peut-il comprendre le sens du mot cars ? Si sur la page le mot cars est associé à ces mot-clés : 'vehicle', 'used', 'new', 'buy', 'sell', 'dealers', 'repair' la page parle donc de voitures. Autrement pour : 'film', 'movie', 'produced by', 'directed and co-written by', 'motion picture', 'Pixar' le mot-clé cars sera plutôt associé au dessin animé.

Autrefois, Google utilisait la densité de mots-clés présents sur une page pour les référencer. Par conséquent, toutes les pages étaient spammées de mot-clés en lien avec le but de la page. Depuis 2013, l'algorithme The Hummingbird de Google prend dorénavant en compte le contexte qui entoure le mot clé principal pour qu’en fonction de la requête de l’utilisateur le moteur de recherche affiche les pages correspondantes les plus pertinentes. De fait, Google peut comprendre grâce au LSI Keywords le sens de la page et le sens de la requête de l’utilisateur ce qui permet de considérablement améliorer la pertinence du contenu proposé.

Pour dénicher ces LSI Keywords vous pouvez utiliser ces différentes ressources :

Une fois que vous avez vos différents mot-clés, construisez votre texte en vous inspirant du schéma ci-dessous :

schema-SEO

Le mot clé principal est celui de votre page que vous voulez faire apparaître en première position sur la page de recherches Google. Pour que l’algorithme comprenne que votre page traite bien de la “Maison Blanche” il faut s’appuyer sur des mot-clés secondaires comme “Président” ou “Politique” qui permettent de clarifier le contexte.

Cependant, depuis 2015 Google a perfectionné son algorithme avec Google RankBrain. Le moteur de recherche prend de plus en plus en compte le comportement des internautes pour classer les pages internet. De quelle manière ? En prenant en compte le temps passé sur la page par les utilisateurs: plus les internautes restent longtemps sur une page plus cela peut-être interprété comme un contenu pertinent. Ainsi, pour améliorer le temps passé sur ses pages par les utilisateurs les sites jouent de plus en plus avec le design de leur interface, ce que l’on appelle l’UI pour User Interface.

Voici quelques astuces pour augmenter le temps passé par les utilisateurs sur vos pages :

  • Les images, les vidéos et les diagrammes augmentent le temps passé sur le site, un facteur critique pris en compte par Google pour classer les pages ;
  • Depuis 2015, Google pénalise beaucoup les pages dont le design n’est pas pensé pour l’expérience utilisateur en fonction de la résolution de l’écran, ce que l’on appelle Responsive Design ;
  • Favoriser le partage de votre site sur les réseaux sociaux en ajoutant des boutons pour partager sur ces réseaux. Une étude de BrightEdge montre que des boutons visibles peuvent augmenter le partage sur les réseaux sociaux jusqu’à 700% ;
  • Pour faciliter la lecture de votre contenu construisez votre texte en paragraphes aérés pour que la lecture soit plus digeste pour le lecteur.


Tirer profit de son site internet pour mettre en place une stratégie e-marketing

Un site internet est aussi un outil très puissant pour collecter des informations sur ces utilisateurs tout en respectant les règles du RGPD. Les sites internets permettent de récolter des données concernant le comportement des internautes et permettent de piloter la stratégie digitale de l’entreprise.

Analyser subtilement les données de son site internet apparaît donc comme la base de l’e-marketing. Pour se faire, il suffit de créer un compte Google Analytics afin de récolter en temps réel des informations sur les visiteurs. Grâce à ce suivi vous pourrez connaître quelles sont les pages les plus visitées, celles qui suscitent le plus d’interactions avec votre entreprise comme le nombre d’appel passés ou de mails envoyés. L’analyse de ces données permet de repenser son site pour l’adapter en fonction des objectifs de l’entreprise. Par exemple, Analytics permet de connaître l’impact d’une campagne de communication sur les réseaux sociaux en faisant une analyse comparative des utilisateurs qui ont utilisé ce canal sur deux périodes différentes pour aller sur le site internet.



Collecter les adresses mails de vos clients potentiels pour mettre en place des listes de mailing client est nécessaire pour créer une stratégie d’emailing. Un site internet est aussi le moyen de récupérer des mails en fonction des différentes étapes du parcours d’achat du client pour pouvoir ensuite réaliser des liste de clients à cibler. Par exemple, dans le cadre d’un site vitrine, une personne s’abonnant à votre newsletter pour recevoir par mail des informations sur les produits de votre boutique rejoindrait la liste “newsletter” mais un utilisateur qui aurait déjà acheté un produit sur votre site pourrait recevoir des promotions pour l’inciter à acheter de nouveaux en rejoignant la liste “promotions”.

Mobiliser ses réseaux sociaux pour générer du trafic vers un site web est une opportunité à saisir. Aucune entreprise ne peut ignorer aujourd’hui l’impact des réseaux sociaux dans sa stratégie marketing. Les réseaux sociaux sont des outils puissants pour rester en contact auprès de sa clientèle. Cependant, chaque réseau social relaie un type spécifique de message.

  • Twitter est un réseau social conçu pour réaliser du micro blogging, il est donc conseillé de l’utiliser pour relayer des informations sur le quotidien de l’entreprise ;
  • Instagram ce réseau est vraiment prisé par les entreprises pour présenter ses produits de manière esthétique ;
  • Facebook permet de communiquer davantage sur des événements ou des promotions qui seraient en cours dans le magasin.

Mettre en place un blog sur son site permet de créer régulièrement du contenu qui pourra être référencé par la suite mais aussi générer des visites si celui-ci est relié sur les réseaux sociaux de l’entreprise. Mieux encore, les utilisateurs peuvent, s’il est pertinent partager cet article à d’autres personnes ce qui augmente la visibilité de l'entreprise et l’acquisition de nouveaux utilisateurs sur le site.

Dorénavant, vous disposez de toutes les astuces de base pour vous lancer dans votre stratégie digitale et faire profiter du numérique à votre entreprise.