L'Espagne, propice aux PME dans le secteur du luxe

Partager

Alors que le marché mondial du luxe est estimé à 254 Md€ en 2017 et que la France et l’Italie restent les pays les plus performants en Europe, le secteur du luxe se présente comme une niche attractive pour les PME espagnoles. En effet, selon une étude réalisée par Deloitte, le marché du luxe en Espagne a connu une croissance de 10% de son chiffre d'affaires. Dans ce contexte favorable, le secteur du haut de gamme devient de plus en plus intéressant pour les petites et moyennes entreprises espagnoles.

Bien que 75% des marques mondiales de luxe soient européennes, peu d’entre elles sont espagnoles. Cependant, « le potentiel est alors immense, car nous avons de la créativité et de l'artisanat » déclare une consultante espagnole. Toutefois, ce secteur se caractérise par la nécessité « d’innover constamment et de sortir de nouveaux produits hauts de gammes; ce qui suscite l’apparition de nouvelles marques émergentes intéressantes pour les PME ». Les PME espagnoles souhaitant rentrer dans ce créneau doivent alors respecter des objectifs bien précis afin de proposer à leur clientèle des produits / services irréprochables et exclusifs.

Mais de quelle manière les PME sont-elles impliquées dans ce secteur ? Toutes les entreprises du secteur du luxe ne sont pas des grandes entreprises telles que la marque de mode française Louis Vuitton ou encore la société automobile Lamborghini. Les PME ont donc également réussi à se faire une place en Espagne. Par exemple, Germaine de Capuccini, une marque de cosmétique espagnole qui a réussi à trouver son public et à s'installer sur le marché.

Une étude EY a souligné les cinq défis majeurs auxquels les entreprises du secteur devront faire face pour accroître leur compétitivité sur le marché dans les années à venir :

  • Disposer d'une équipe de direction qualifiée pour guider la croissance du CA
  • Améliorer le réseau de magasins afin de générer de la rentabilité
  • Mettre en œuvre une gestion rigoureuse des offres de produits
  • Développer une expansion internationale durable
  • Mettre en œuvre des capacités et des solutions numériques

Les principaux acteurs nationaux de l'industrie du luxe :

  • JOSELITO : Avec plus de 100 ans d’existence, Joselito détient les secrets d’une tradition héritée au fil de 6 générations, animée par une seule et même motivation : élaborer le meilleur jambon au monde. Exportant désormais dans 56 pays, Joselito dispose d’une site de vente en ligne, d’un compte Facebook, Instagram et Twitter. (+60Md€ de CA en 2016)

  • VEGA-SICILIA : Fondée en 1848, cette société viticole située au cœur de l'appellation Ribera del Duero, dans le nord de l'Espagne, est animée par une culture de patience et de dévouement telle que son vin est considéré comme une légende dans le monde entier. Cher, rare, intemporel et artisanal, ce vin a été le favori des rois, des présidents et des puissants et a toujours été entouré de secrets. (28Md€ de CA en 2016)

  • M2 MALLETIER : Fondée en 2012 à Barcelone par deux amies Colombiennes, la marque de maroquinerie a réussi à se positionner sur un segment exclusif en très peu de temps, en créant des produits qui n’existaient pas sur le marché. Associée à l'image d'une marque délivrant non pas de la quantité mais plutôt une réelle qualité à ses consommatrices, elle vend plus de 2000 sacs par an, avec des prix moyens situés entre 1 500 et 2 500 dollars.

  • SUAREZ : Fondée en 1943, la marque de joaillerie espagnole détient 19 bijouteries dans les principales villes de l’Espagne. Les magasins physiques sont, selon son propriétaire, le meilleur moyen de transmettre les valeurs de la marque. Néanmoins, le bijoutier vend ses créations sur son site en ligne qui est traduit en russe et chinois afin de se rapprocher de sa clientèle étrangère. (+70Md€ de CA en 2016)